Chauffage électrique

Le chauffage électrique devient de plus en plus populaire. On peut l’utiliser comme le chauffage supplémentaire ou comme le chauffage de base de la maison. Types de chauffage :

  • À convection
  • Chauffage par accumulation
  • Plancher chauffant

Chauffage électrique

Dans le cas du chauffage à convection, on utilise le phénomène naturel de déplacement des masses d’air chaudes. Les éléments chauffant dans les radiateurs à convection sont les fils de chauffage placés dans le matériel approprié. Le boitier du radiateur est fait d’une plaque d’acier émaillée, dont la forme est rectangulaire (environ) le plus souvent. On produit aussi les modèles plus exclusifs, qui devient fortement des modèles plus stéréotypies des radiateurs grâce à leur forme et le couleur.

Parmi les appareils à convection se trouvent les radiateurs avec la circulation d’air naturelle et les radiateurs avec le circuit d’air forcé. Les radiateurs avec le circuit d’air forcé possèdent le ventilateur monté (transversalement ou horizontalement), grâce auquel la circulation d’air est plus vite, alors il chauffe la pièce plus rapidement en conséquence. L’air froid est aspiré dans la partie basse de l’appareil et l’air chaud s’échappe par la grille d’évacuation qui se trouve en haut ou sur le front du dispositif.

Les radiateurs à convection peuvent être montés sur le mur ou mobiles Ceux qui sont montés sur le mur, doivent être raccroches au-dessous des fenêtres, pour utiliser le phénomène de la circulation naturelle des masses d’air le plus efficacement.

Les radiateurs à convection peuvent être contrôlés par le montage des thermostats, des capteurs thermiques, des minuteurs. L’atout indubitable du chauffage dynamique à convection est le coût bas des appareils, le service très simple et leur fiabilité, l’installation simple et de cout bas, la possibilité de régulation de la puissance. Son défaut est quand même ses couts d’exploitation très élevées. Bonne solution pour le chauffage temporaire est l’utilisation des radiateurs à bain d’huile. Les radiateurs à bain d’huile peuvent être produit sous la forme des radiateurs plats ou à ailettes (la surface de convection de la chaleur plus grande). Les radiateurs à bain d’huile possèdent certaine possibilité d’accumulation de la chaleur. Ils refroidissent plus lent que les radiateurs à convection. Le plus souvent, ils sont utilisés sous la forme mobile (sur des roues).

Les appareils de chauffage nouveaux et très modernes, qui présentent l’alternative pour les radiateurs d’acier, sont les radiateurs en aluminium, qui sont remplis d’une substance unique, pressée et de haute densité, dont le composant principal est le silicium. On unit ces dispositifs dans le système entier de chauffage central de la maison, qui est contrôlé à distance d’un endroit spécifié. Les modes de régulation appliques promissent le contrôle maximal de la température dans les pièces (pendant le jour, les jours ouvrables de la semaine etc.). Ces radiateurs chauffent la pièce très vite et uniformément. Grace à la régulation appliquée, ils sont effectifs et économiques.

Les radiateurs plus économiques que les radiateurs à convection sont les radiateurs électriques à accumulation. Ils changent l’énergie électrique fournie en chaleur, ils l’accumulent et ensuite ils la redonnent à l’environnement. Les radiateurs à accumulation offert sur le marché, ce sont essentiellement les radiateurs statiques et avec le déchargement dynamique. Le plus souvent ils sont présents comme sous la forme stationnaire. Dans les radiateurs avec le déchargement dynamique, l’air est chauffé par l’unité de base de l’appareil et la circulation est forcée par le ventilateur. En régulant la vitesse du ventilateur, on dose la quantité de l’air évacué, et en même temps, on fixe la température de la pièce. L’unité de base est entourée par l’isolant de très bonne qualité, ce qui protège l’appareil des pertes de la chaleur et permet à maintenir la température adéquate pour le boitier. Il est possible de réguler l’appareil diversement (manuellement ou automatiquement) le travail des radiateurs électriques à accumulation, pour qu’ils utilisent le moins énergie possible, en répondant aux exigences d’utilisateur en même temps. Règlement de l’énergie selon les tarifs spéciaux est une nécessite (la production de la chaleur dans la nuit – quand le tarif est moins cher, et le transfert de la chaleur pendant la journée). Les couts de la vente de ces radiateurs ne sont pas bas, mais leur retour est vite pendant l’utilisation. Les défauts de ces appareils sont la grande taille et leur poids, de plus la nécessité de la réalisation d’installation d’alimentation appropriée.

La nouvelle proposition très efficace de chauffage à accumulation est les radiateurs en verre. Ils sont composés de deux plaques de verre accolées d’une résistance élevée. Apres la connexion avec le réseau, une des plaques (la plaque chauffante invisible) se chauffe et elle transmet la chaleur vers la plaque externe, celle-ci diffuse la chaleur dans l’environnement. En prenant en compte que le verre possède une grande capacité d’accumulation et de dispersion de la chaleur, après l’arrêt du radiateur, il toujours émet la chaleur. Ces radiateurs pèsent de 20 à 40 kg, selon leur puissance. Ils produisent l’air qui est propre et sain. Ils sont de grands appareils chauffant, alors les fabricants ont pris soin de leur esthétique. Le verre externe est fabriqué dans tous les couleurs possibles (comme l’élément décoratif de l’appartement). Les radiateurs sont produits en deux versions – pour raccrocher sur le mur et comme l’appareil portable. Ils ne nécessitent pas de mise à la terre.

Le plancher chauffant ce sont les câbles, les tapis. L’épaisseur du tapis chauffant est de 3 mm, on peut le plonger dans le plancher de l’épaisseur de 2 à 3cm. Il causse alors la diminution délicat de la hauteur de la pièce. On utilise aussi les tapis avec les câbles qui sont enveloppés d’une feuille d’aluminium, ce qui améliore la capacité du transfert de la chaleur.

Les feuilles sont principalement conçues au montage sous les panneaux de bois et feuilletés. Ici, les éléments chauffant ce sont des bandes plates de graphite ou le fil mince d’aluminium. Ils sont plongés dans la feuille de polyester. L’épaisseur minimale d’une feuille chauffante est de 0,2 à 0,5 mm.

Le plus souvent (à cause des couts), la forme du plancher chauffant utilisée ce sont les câbles chauffants. On les dispose sur le grillage spécial avec le distance entre les câbles de pas moins que 5cm (5 – 15cm), on les plonge dans le plancher, et on les couvert avec le béton et sur le béton on met le parquet (carreaux céramiques, dalles de pierre – donnent le meilleur effet thermique). La distance entre les câbles dépend de la demande à la chaleur.

La température du plancher, pour ne pas endommager la santé de l’homme, ne doit pas dépasser 26 degrés de Celsius, et près des fenêtres, pas plus que 33˚C (dans la zone de présence permanente).

Le plancher chauffant est très esthétique et très confortable. En pratique, le seul élément de ce chauffage qui est visible, ce sont les contrôleurs raccrochés sur le mur. Ils permettent la programmation adéquate de la température de la pièce.

On a examiné, que dans le cas du plancher chauffant, la plage de température dans la pièce est optimal pour l’homme, même proche de l’idéal. Le plancher chauffant n’est pas si chère au niveau d’exploitation, si on utilise des régulateurs et des tarifs pour calculer les couts d’énergie. Le chauffage électrique peut être économique, mais seulement dans le cas de la petite maison et bien isolée.